maandag 12 september 2011

Du stress-fin-de-garderie

Voici un message traduit pour toi, Elise!


Cette semaine, Benjamin ira à la garderie pour la dernière fois. Il a déjà pris l'habitude de l'école, bien que toute une semaine à l'école pourrait ne pas être facile. Il sera fatigué et un peu pénible, j'imagine, à cause des changements. Il est temps de remercier les enseignants et de traiter les enfants.

J'avais prévu de ne pas me laisser déborder cette semaine. Alors bien à l'avance il y avaient 25 gâteaux dans le congélateur et les décorations étaient déjà bricolées avec les forces combinées. Pas de problèmes, on dirait. Jusqu'à aujourd'hui, je voulais être sûre, donc j'ai demandé combien d'enfants seront dans la classe demain. Réponse: 31.

Oh oui. Je devrais faire cuire des petits gâteaux à nouveau cet après-midi. Et un gâteau pour les enseignants. Décoré, en plus. Mais cet après-midi il y avait aussi: l'épicerie à faire, aller chercher les enfants à l'école, aller deux fois au bureau de poste, la cuisine à faire pour aujourd'hui et pour demain, manger, parcourir trois magasins pour chercher de belles tasses en carton.... Oh, et le travail, toujours le point final de chaque jour, ce qui fournit la plupart des nuits du stress et de l'insomnie.

Les garçons ont aimé beaucoup la préparation des gâteaux (deux fois!), Benjamin était très fier de ce qu'il pouvait distribuer aux petits amis, et moi... j'en suis fière aussi, mais je me demande pourquoi je ne peux pas acheter un petit sac de chips pour les petits, comme la plupart des parents!

1 opmerking:

  1. Merci, de la traduction! Je comprends tout maintenant. Qu'il est mignon Benjamin, c'est fou. Si tu vivais ici, tu n'aurais pas à faire tout cela, car c'est interdit dans les écoles: il y a trop d'allergies alimentaires! C'est mignon comme tout ce que vous avez préparé: je comprends bien combien Benjamin a dû être fier d'avoir offert cela à ses amis. xxx

    BeantwoordenVerwijderen